Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Ille et Vilaine (35)
  • MARDI 30 JANVIER : TOUS ET TOUTES SOLIDAIRES DES SALARIE.E.S DES EHPAD

    MARDI 30 JANVIER : TOUS ET TOUTES SOLIDAIRES DES SALARIE.E.S DES EHPAD,
    TOUS ET TOUTES POUR L’AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES PERSONNES AGEES

    RASSEMBLEMENT à 15 Heures à la préfecture d’Ille-et- Vilaine à Rennes (Beauregard)

    Mardi 30 janvier, partout en France, les salariéEs des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) feront grève et manifesteront à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales de la Santé.
    Ce mouvement est l’aboutissement d’une vague de fond qui traverse ces établissements. Au cours des derniers mois des dizaines de grèves, ont eu lieu, dans les EHPAD publics et privés, sur tout le territoire et ont révélé à la fois les conditions de travail insupportables des personnels, mais aussi les conséquences que produisent, sur les personnes âgées résidentes, les coupes budgétaires, la course à la rentabilité et, dans le secteur commercial, la course aux profits.
    Ces mouvements ont mis en lumière la précarité des personnels, leur souffrance au travail, le manque d’effectifs : repas donnés à la hâte, toilettes rapides, manque d’activités qui font de ces établissements des mouroirs. Une « maltraitance institutionnelle » que les personnels ne supportent plus, alors que, dans le même temps, l’exploitation de « l’or gris » est devenu un « business » très rentable pour les actionnaires des établissements commerciaux.
    Quant aux résidentEs et leurs familles, ils et elles doivent payer des frais de séjour (environ 1850€/mois dans notre région voir beaucoup plus dans certains établissements commerciaux), déjà bien au dessus du niveau des pensions, à l’heure où l’augmentation de la CSG et une nouvelle « réforme » vont encore s’attaquer aux retraites.
    Cette lutte des salariéEs des EHPAD et leurs revendications, à commencer par l’exigence de la présence d’unE professionnelle pour unE résidentE doivent être soutenues. Elles posent une question politique essentielle : celle de la place que la société donne à toutes celles et ceux qui en raison de leur âge, de leur handicap, ou pour toute autre cause, ne sont pas en état de produire.

    A télécharger ci dessous les tracts du NPA, diffusés à Rennes et celui diffusé à Saint-Malo