Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Ille et Vilaine (35)
  • Pour un 1er mai massif pour nos retraites et dégager Macron

    A Rennes, le 27 avril 2023

    1er mai 2023 : les manifestations en Ille et Vilaine

    • - Combourg : 17h, place Piquette
    • - Fougères : 10h30, esp. des Chaussonnières
    • - Saint-Malo : 10h30 espl. Saint-Vincent
    • - Redon : 11h sous-préfecture
    • - Vitré : 11h00 place du général de Gaulle
    • - Rennes : 10h, place du Gast (métro Gayeulles), à l’appel de l’intersyndicale
    • - Rennes : 14h, place de Bretagne, à l’appel de Solidaires 35

    Un 1er mai massif pour nos retraites et dégager Macron et son monde
    Macron voudrait siffler la fin de la partie, et nous imposer « cent jours d’apaisement » pour tourner la page de la séquence des retraites. Mais notre détermination reste intacte et, partout où il se déplace, le gouvernement est chahuté. Il n’y aura pas de paix sans retrait. Il ne faut donc rien lâcher et faire du 1er mai le début d’une nouvelle séquence de la mobilisation, avec grèves, blocages et manifestations.

    Un gouvernement qui nous mène droit dans le mur
    Macron, droit dans ses bottes, affiche une autosatisfaction déconcertante concernant son bilan, qui tranche avec les casserolades qui résonnent sur con passage. Dans le Parisien, il persiste et signe sur la « légitimé » de sa réforme, incomprise par des opposantEs qui ne savent, selon lui, que faire du bruit et se livrer à des incivilités. Il piétine ainsi trois mois de colère populaire !

    Macron ose assurer que cette réforme « redonne du muscle à la France » et permet d’ouvrir de futurs chantiers. Sur le fond, c’est continuer de détruire nos acquis sociaux, saccager la planète. Sur la forme, c’est renforcer les pratiques de gouvernance autoritaire, les passages en force à l’assemblée ou, dans la rue, les violences policières. Pire encore, Macron se pose en opposant au RN tandis qu’il annonce dans le même temps un durcissement de la politique migratoire. À Mayotte, la chasse aux pauvres et aux immigréEs via l’opération « Wuambushu » va aggraver une situation déjà dramatique.

    En renforçant la crise politique, en menant une politique autoritaire raciste et antisociale, le pouvoir déroule un tapis rouge aux fascistes en embuscade, qui rêvent de se nourrir des désillusions du mouvement social. Il est urgent de stopper ce gouvernement qui nous mène dans le mur et de rompre avec un régime anti-démocratique où une poignées d’éluEs est plus légitime que l’avis et la mobilisation du plus grand nombre.

    Mobilisation pour construire une alternative anticapitaliste
    Il n’y aura pas de trêve dans la lutte de classe. Nous refusons de nous laisser imposer un agenda politique calqué sur l’agenda institutionnel. Comme avec les casserolades ou la journée de la « colère cheminote » du 20 avril, c’est à notre camp social d’imposer un nouveau calendrier de mobilisations : notre objectif à terme reste la mise à l’arrêt du pays par la grève générale. Ce 1er mai doit constituer une démonstration de force permettant d’engager de nouvelles perspectives pour gagner le retrait de la réforme.

    Cette victoire est nécessaire pour inverser le rapport de forces et imposer des mesures d’urgences sociales : retour de le retraite à 60 ans (55 pour les métiers pénibles), avec près 37,5 annuités de cotisation, réduction drastique du temps de travail hebdomadaire, augmentation des salaires et des pensions, développement des services publics...

    C’est possible en construisant une riposte unitaire et radicale basée sur les forces politiques, syndicales et associatives déterminées à en découdre. Plus largement, il faut engager la bataille politique pour dégager ce gouvernement illégitime et travailler à la rupture révolutionnaire pour en finir avec le capitalisme, pour une société démocratique, écosocialiste, débarrassée de l’exploitation et des oppressions.

    Contre les multiples attaques du gouvernement Macron, nous avons, plus que jamais, besoin de l’unité la plus grande et de solidarité. Faisons du samedi 29 et du 1er mai, des journées massives de revendication et de manifestation.


    Warning: Unexpected character in input: '\' (ASCII=92) state=1 in /home/anticapi/www/plugins/auto/newsletters/v1.6.3/inc/when.php on line 24

    Parse error: syntax error, unexpected T_STRING in /home/anticapi/www/plugins/auto/newsletters/v1.6.3/inc/when.php on line 24